No Comments »

 

Particularités linguistiques et culturelles des diminutifs de la littérature lituanienne, leur traduction en français

Aurelija Leonavičienė
Résumé

 

Etant courants dans les langues synthétiques, les diminutifs sont d’une vitalité très grande en lituanien par rapport aux langues romanes, par exemple, le français. Là où le lituanien utilise les diminutifs d’une manière abondante et conserve à peu près quatre-vingt morphèmes diminutifs, le français, lui, préfère la tournure analytique avec des adjectifs «petit», «bon», etc., ou utilise des diminutifs à l’état lexicalisé. De point de vue quantitatif, un grand nombre de diminutifs dans les textes de la littérature lituanienne, permet d’exprimer le lyrisme des textes, certaines particularités stylistiques, sociolinguistiques et socioculturelles. Pour cette raison, les diminutifs sont considérés comme des éléments de textes / de discours et non seulement de langue.
L’article a pour but de décrire les diminutifs lituaniens, de présenter les résultats de l’analyse de leur fréquence dans les textes analysés, leur valeur sémantique, la productivité de leurs morphèmes suffixales ainsi que de décrire les stratégies de la traduction des diminutifs lituaniens en français. L’analyse de la traduction permet de faire apparaître certaines stratégies de la traduction des diminutifs pendant la période de 2000–2012.
La source analysée est constituée de 15 nouvelles lituaniennes contemporaines (de R. Granauskas, R. Gavelis, A. Landsbergis, J. Kunčinas, V. Juknaitė, S. Parulskis,
G. Radvilavičiūtė, etc.) et de leurs traductions en français, publiées dans „Des âmes dans le brouillard“ (Presses universitaires de Caen, 2003) et les „Cahiers Lituaniens“ de 2000–2012. L’analyse des diminutifs est faite par le moyen des méthodes descriptive, analytique et comparative.

Full text in Lithuanian [PDF]



Write a comment: